Impact des émissions à contenu sexuel sur le public adolescent

tv-vintageManganello et al. (2010), se sont penchés sur les émissions télévisées visionnées par un public adolescent de sorte à déterminer leur capacité de jugement vis-à-vis du contenu sexuel présenté.

D’abord, il semblerait que les thèmes sexuels présentés dans les divers médias pourraient avoir un impact réel et mesurable sur l’attitude des adolescents vis-à-vis la sexualité et leurs comportements sexuels (Bleakley et al., 2008; Brown & Newcomer, 1991; Collins et al., 2004; Kunkel et al., 2007; Pardun et al., 2005; Strouse & Buerkel-Rothfuss). Étant donné que les adolescents passent de nombreuses heures devant la télé, il semblerait que ce média devienne une source de socialisation et d’éducation à la sexualité, bien que les messages diffusés aillent souvent à l’encontre des messages de prévention de la santé publique…

Selon Wards et al. (2001), il existe des différences significatives entre les sexes en ce qui concerne la perception des messages sexualisés. Les individus de sexe féminin percevant davantage les scènes comme étant réalistes. De plus, les personnes rapportant écouter la télévision plus longtemps étaient aussi plus portés à souligner le réalisme. Ainsi, l’hypothèse voulant que les jeunes écoutant la télévision de façon régulière et continue pourraient être plus influencés par les messages véhiculés dans les médias et possiblement, les intégrer et adhérer aux stéréotypes véhiculés semble être une hypothèse plausible. Selon Manganello et al. (2010), dans certains cas, les comportements sexuels et les attitudes vis-à-vis la sexualité influencent aussi la perception du contenu sexualisé présenté aux jeunes.

Parfois, les messages ou le contenu sexuel retenu par les chercheurs ou les adultes n’est pas identifié comme tel par les adolescents. Selon l’étude de Manganello et al. (2010), les chercheurs et les adolescents sont plus susceptibles d’être en accord sur l’absence de messages ou de contenu sexuel que sur sa présence. Les conclusions de cette étude ont permis de constater que la détection des messages sexualisés par les adolescents est présente lorsque la sexualité est claire (ex.: relation sexuelle), mais peu considérée lorsqu’il s’agit de séduction ou de messages à double sens. D’autres études sont toutefois nécessaires pour bien cerner les impacts des messages sur les adolescent(e)s.

Vanessa Forgues, Sexologue B.A., M.A.
infosexologie@gmail.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s